Aide bovine : Ouverture de la campagne 2024

Publié le 23 janvier 2024

download
print

Depuis le 1er janvier 2024, la télédéclaration de l’aide bovine est ouverte et ce jusqu’au 15 mai 2024 inclus.
Si vous avez au moins 5 UGB (Unité de Gros Bétail) bovins, vous êtes potentiellement éligible à cette aide. Pour vous, l’enjeu est de faire votre demande au bon moment entre ces deux dates, lorsque votre effectif éligible sera optimum.

Pour rappel, voici les principaux critères d’éligibilité à cette aide.

Les animaux éligibles

Les animaux pris en compte sont les bovins de plus de 16 mois, détenus au moins 6 mois sur l’exploitation et lorsque ceux-ci sont : 

  • présents à une date de référence (plutôt les animaux reproducteurs)
  • ou ayant été vendus pour abattage à plus de 16 mois au cours de l’année précédente, sans avoir atteint l’âge de 16 mois à la date de référence de l’année précédente (plutôt les jeunes bovins engraissés qui n’étaient pas éligibles l’année précédente). 

Cette date de référence sera différente d’un élevage à l’autre, elle interviendra 6 mois après la demande d’aide.

Le montant prévisionnel de l’aide

Le Ministère de l’agriculture a annoncé deux montants pour cette campagne 2024  : 

  • un niveau supérieur à 107 € par UGB pour les animaux de type viande 
  • un niveau de base à 58 € par UGB pour les autres bovins 

Ces montants sont une estimation, ils seront calculés par le ministère après l’instruction des demandes. 

Les taux de conversion des effectifs éligibles en UGB

  • Bovin de plus de 24 mois = 1 UGB
  • Bovin de 16 mois à 24 mois = 0,6 UGB

Le système de plafonnement mis en place

Les animaux primés au montant supérieur sont

  • les UGB mâles (dans la limite du nombre de vaches allaitantes ou laitières)  
  • les UGB femelles de race à viande (dans la limite de deux fois le nombre de veaux nés sur l’exploitation de race à viande et détenus plus de 90 jours (sur une période de 15 mois précédant la date de référence)).

Les animaux écartés par ces deux conditions ci-dessus seront primés potentiellement aux montants de base avec les autres animaux de type laitier. 

Trois plafonds seront appliqués : 

  • les UGB primées aux montants de base seront limitées à 40 
  • le nombre d’UGB total primé sera limité à 120 
  • le nombre d’UGB primé sera limité à 1,4 fois la surface fourragère 

Les surfaces fourragères prises en compte sont les surfaces en herbe, en légumineuses fourragères, les méteils fourragers et le maïs ensilage (pour les demandeurs ICHN, les céréales auto-consommées seront aussi prises en compte).  

Le plafond lié à la surface fourragère ne s’applique pas si il conduit à primer moins de 40 UGB par exploitation. La transparence GAEC (en fonction de la proportion de parts sociales détenues par associé) s’applique sur le plafond des 40 UGB et des 120 UGB.

Trois exemples pour mieux comprendre quand faire sa demande

Exemple n°1 : Système viande naisseur

Jean exploite 95 hectares en individuel, 75 hectares de SFP, 20 hectares de cultures, 60 vaches de race limousine présentes avec un taux de renouvellement de 33 %. 75 veaux sont nés sur l’exploitation ces 15 derniers mois. Les veaux sont vendus en broutard. 

Trois plafonds s’appliquent sur son exploitation : 
Le plafond SFP  : 75 ha X 1,4 UGB = 105 UGB 
Le plafond des femelles allaitantes primées au prix fort : 75 veaux allaitants X  2 = 150 veaux
Le plafond des 120 UGB maximum primables 

Jean a 80 UGB de plus de 16 mois potentiellement éligibles. Il n’est pas plafonné (car il ne dépasse aucun des 3 critères ci-dessus sur son exploitation), le montant d’aide peut être estimé à 8 500 € environ

Pour optimiser son montant d’aide, Jean a intérêt à bien choisir la date de déclaration pour avoir un maximum d’UGB de plus de 16 mois à la date de référence. Entre le 1er juillet et le 15 novembre  : 
Un lot de génisses va-t-il  passer l’âge de 16 ou 24 mois ?
A quel moment les vaches vont-elles être réformées sur cette période ?

Exemple n°2 : Système lait taurillons 

Luc et Françoise sont associés en EARL.

Ils exploitent 110 hectares de SAU, 75 hectares de SFP, 35 hectares de cultures, 560 000 litres de lait vendu, 80 vaches laitières (avec un taux de renouvellement de 33 %), 55 taurillons vendus (45 laitiers et 10 taurillons viande achetés en broutards).

Quatre plafonds s’appliquent sur leur exploitation : 

  • Le plafond SFP  : 75 ha X 1,4 UGB = 105 UGB 
  • Le plafond des mâles primés au prix fort :  80 vaches  = 80 UGB mâles 
  • Le plafond des 120 UGB maximum primables
  • Le plafond des 40 UGB de base 

Luc et Françoise ont une centaine d’UGB lait et une trentaine d’UGB mâle primables. Le montant d’aide peut être estimé à 5 500 €.

Le plafond des 40 UGB de base est largement saturé par le troupeau laitier. L’enjeu sera d’optimiser le montant de l’aide avec l’atelier de taurillons :  un lot de taurillons détenus plus de 6 mois aura-t-il atteint l’âge des 16 mois sur la période du 1er juillet au 15 novembre ?

Exemple n°3 : Système lait spécialisé 

Paul est en individuel, il exploite 70 hectares, 65 hectares de SFP, il a 70 vaches laitières (avec un taux de renouvellement de 33 %) et il vend 440 000 litres de lait.

Paul n’engraisse pas ses veaux laitiers. 

Il n’a pas d’UGB mâles ou allaitants sur son exploitation, un seul plafond s’applique à son exploitation : 40 UGB de base. Son troupeau laitier lui permet de saturer largement ce plafond tout au long de l’année. 

Paul n’a pas de levier pour optimiser son montant d’aide d’environ 2 300 €. Il a intérêt à réaliser sa demande d’aide avant le 1er avril pour bénéficier du versement de l’acompte dès le 15 octobre. 

Réalisez votre demande, Cerfrance vous accompagne

Depuis le 1er janvier 2024, vous pouvez effectuer votre demande d’aide bovine sur le site télépac. Cette demande doit être réalisée avant le 15 mai 2024 inclus.
Avant de réaliser votre demande, nous vous conseillons de prendre connaissance de la notice, consultable sur Télépac. Vous y trouverez également les conditions d’éligibilité et l’ensemble de vos obligations.

A votre demande, nos Conseillers Environnement peuvent vous accompagner dès maintenant pour votre déclaration d’aide bovine, et ce avant votre déclaration de surface (à partir d’avril 2024).

Des questions, un conseil ?

✏️Guillaume LEMASLE – Chargé d’études chez Cerfrance Mayenne – Sarthe

Nos  derniers articles

Cerfrance Mayenne - Sarthe, conseils en fiscalité, location meublée touristique, réforme reportée
Artisans / Commerçants / PME
2 mins de lecture

Loueurs de meublés de tourisme : réforme suspendue

L’administration fiscale vient de publier une instruction qui suspend la réforme fiscale des locations meublées de tourisme inscrite dans la […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne-Sarthe, conseil en fiscalité agricole, ouverture campagne remboursement TIC 2024
Agriculteurs / Filière équine
3 mins de lecture

Ouverture de la campagne de remboursement de la Taxe Intérieure de Consommation 2024

Les exploitants agricoles, mais également les entrepreneurs de travaux agricoles et forestiers, ont droit à un remboursement partiel de la […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne-Sarthe, conseil en agriculture, influenza aviaire ouverture du dispositif d'aide 2022-2023
Agriculteurs / Filière équine
3 mins de lecture

Influenza aviaire : dispositif d’aide pour les éleveurs

Le Ministère de l’Agriculture a ouvert le 29 janvier 2024 le dispositif de demande d’aide Influenza Aviaire (encore appelé Solde […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne-Sarthe, nouvelle obligation refus proposition CDI
Agriculteurs / Filière équine
3 mins de lecture

Refus d’une proposition de CDI : nouvelle procédure à respecter

Une nouvelle obligation s’impose à l’employeur : à compter du 1er janvier 2024, si un salarié refuse une proposition de […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne - Sarthe, exonération plus-values pour entreprises agricoles
Agriculteurs / Filière équine
3 mins de lecture

Exonération des plus-values professionnelles pour les entreprises exerçant une activité agricole

L’article 94 de la Loi de Finances 2024, publié le 29 décembre 2023, confirme le relèvement des seuils d’exonération sur […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne - Sarthe, quels changements en 2024 pour les particuliers
Particuliers
2 mins de lecture

Quels changements au 1er janvier 2024 en tant que particulier ?

Plusieurs évolutions impactant notre quotidien voient le jour en 2024 suite à l’adoption définitive de la loi de finances, publiée […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne - Sarthe, nouveaux dispositifs de la loi partage de la valeur 2024
Agriculteurs / Filière équine
4 mins de lecture

Nouveaux dispositifs de la loi partage de la valeur

La loi partage de la valeur qui a été publiée au Journal Officiel du 30 novembre 2023, prévoit de simplifier […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne - Sarthe, zoom sur la loi de finances 2024 pour les entreprises
Artisans / Commerçants / PME
5 mins de lecture

Zoom sur la Loi de finances 2024 : les principales mesures pour les entreprises

Adoption définitive de la loi de finances pour 2024, publiée au Journal Officiel du 30 décembre 2023. Comme chaque année, […]

En savoir plus
cerfrance mayenne-sarthe, conseil en agriculture, aide bovine 2024
Agriculteurs / Filière équine
6 mins de lecture

Aide bovine : Ouverture de la campagne 2024

Depuis le 1er janvier 2024, la télédéclaration de l’aide bovine est ouverte et ce jusqu’au 15 mai 2024 inclus.Si vous […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne - Sarthe, conseil en droit social, Mise à jour du DUERP : quels changements attendus en 2024 ?
Agriculteurs / Filière équine
3 mins de lecture

Mise à jour du DUERP : quels changements attendus en 2024 ?

En tant qu’employeur vous devez engager une démarche d’évaluation des risques en réalisant votre DUERP. Cette démarche s’inscrit dans le […]

En savoir plus
IMAGE MINIATURE CERFRANCE 53 72 Groupe De Salarié Heureux
Agriculteurs / Filière équine
11 mins de lecture

Optimisation salariale : un atout pour votre entreprise !

L’optimisation salariale est une stratégie qui consiste à augmenter le bénéfice pour vos salariés tout en minimisant les coûts pour votre […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne - Sarthe, conseil en agriculture, Prairies permanentes : la région Pays de Loire passe en régime d’interdiction de conversion
Agriculteurs / Filière équine
5 mins de lecture

Prairies permanentes : la région Pays de la Loire passe en régime d’interdiction de conversion

La Politique Agricole Commune (PAC) vise à protéger les prairies permanentes (1) et la France est tenue de maintenir ces […]

En savoir plus
Voir tous nos articles

Les  derniers avis de nos followers

Réactivité compétences suivi des dossiers.

Lewellyn Argain

Entreprise de très bon conseil, que ce soit juridique ou comptabilité.

Amélie Tek

Inscrivez-vous à notre Newsletter et restez informé !