Tout savoir sur la Prime de Partage de la Valeur en 2023 et les changements prévus pour 2024

Publié le 18 octobre 2023

download
print

La Prime de Partage de la Valeur (PPV), anciennement appelée prime Macron ou prime de pouvoir d’achat, est un dispositif qui permet à l’employeur de verser au salarié une prime.

Jusqu’au 31 décembre 2023, les entreprises qui souhaitent verser à leurs salariés une Prime de Partage de la Valeur (PPV) peuvent bénéficier d’exonération sur l’ensemble des cotisations et contributions sociales.

Elle sera ensuite pérennisée à partir du 1er janvier 2024 avec un régime social et fiscal différent.

Quels sont les employeurs ou les structures concernés ?

Les employeurs qui peuvent décider de verser une prime de partage de la valeur à leurs salariés ou agents sont :

  • Les employeurs de droit privé y compris les travailleurs indépendants (artisans, commerçants, exploitants agricoles, professions libérales)
  • Les établissements publics à caractère industriel et commercial (EPIC) et établissements publics administratifs (EPA)
  • Les établissements et services d’aide par le travail (Esat)

Quels montants peuvent être versés ?

  • 3000 euros : par bénéficiaire et par année,
  • 6000 euros : entreprises dotées d’un accord d’intéressement, les entreprises de moins de 50 salariés appliquant à titre volontaire un dispositif de participation, les associations et fondations reconnues d’utilité publique ou d’intérêt général.

Cette prime peut être versée en une ou plusieurs fois au cours de l’année civile (mais non mensuellement)

Qui décide du versement de la prime ?

Le versement de la prime est prévu :

  • Soit par un accord d’entreprise
  • Soit suite à une décision prise par l’employeur

Cette décision indiquera notamment les modalités de versement de cette prime ainsi que l’éventuelle répartition entre vos salariés dans le cas où vous décideriez de faire varier le montant selon certains critères définis, comme par exemple le temps de travail.

Quelles sont les conditions de versement ?

Le dispositif de la prime PPV bénéficie, exceptionnel­lement jusqu’au 31 décembre de cette année, d’un régime social et fiscal spécial.
En effet, les primes qui seront ver­sées jusqu’à cette date aux sala­riés dont la rémunération est infé­rieure à 3 SMIC seront non seule­ment exonérées des cotisations sociales, mais également de la CSG/CRDS*, du forfait social de 20%, de la taxe sur les salaires ain­si que de l’impôt sur le revenu.

Quels sont les changements pour 2024 ?

Au 1er janvier 2024, la PPV continuera de s’appliquer selon les modalités suivantes : 

  • la prime sera exonérée des cotisations sociales sauf de la CSG/CRDS*, 
  • la prime sera soumis à l’impôt sur le revenu
  • la prime pourra être versée à tous les salariés

*CSG (contribution sociale généralisée) / CRDS (contribution au remboursement de la dette sociale)

Les montants maximum (3 000 ou 6 000 euros) resteront inchangés, ainsi que les conditions de versement (en une à quatre fois par année civile).

Quels sont les critères de versement ?

La prime peut être versée en une ou plusieurs fois, avec au maximum un versement par trimestre. Vous pouvez décider de verser le même montant de la prime pour l’ensemble des salariés, ou de varier la prime en fonction des bénéficiaires et de différents critères :

  • Niveau de la rémunération ;
  • Niveau de classification ;
  • Ancienneté dans l’entreprise ;
  • Durée de la présence effective durant l’année écoulée/durée travail prévue au contrat de travail.

Attention, si la loi autorise les entreprises à moduler le montant de la PPV entre leurs salariés selon certains critères définis, cette modulation ne doit pas pour autant avoir pour effet ni d’exclure directement certains salariés du bénéfice de cette prime, ni même de conduire à des écarts jugés « disproportionnés » entre eux. 

Ainsi, l’administration alertent les entreprises pour une application « raisonnée » de ces critères de modulation; si elle venait à constater que des salariés aient été indûment exclus du bénéfice de la prime PPV ou avec des écarts disproportionnés (exemple : 2 000 € pour une catégorie de salariés et 100 € pour une autre), elle pourrait alors remettre en cause les exonérations normalement attachées à ces primes.

Des questions, un conseil ?

✏️Aïcha MEDJAHED – Responsable Juridique Service Social chez Cerfrance Mayenne – Sarthe

Nos  derniers articles

Cerfrance Mayenne-Sarthe, conseil en droit social et paie, La fin de l'aide au recrutement des contrats de professionnalisation
Agriculteurs / Filière équine
3 mins de lecture

Fin de l’aide au recrutement des contrats de professionnalisation

Afin de réaliser des économies, le Ministère du Travail a supprimé l’aide de 6 000 € maximum accordée aux employeurs […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne -Sarthe, conseil en agriculture, comment réduire l'empreinte carbone de votre exploitation agricole
Agriculteurs / Filière équine
4 mins de lecture

Comment réduire l’empreinte carbone de votre exploitation agricole ?

Vous êtes agriculteur et vous souhaitez réduire l’empreinte carbone de votre exploitation ? Pour y parvenir, différents paramètres sont à prendre […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne-Sarthe, conseil en droit social et paie, congés payés et arrêts de travail : nouvelle loi
Agriculteurs / Filière équine
4 mins de lecture

Congés payés et arrêts de travail : nouvelle loi publiée !

Désormais, chaque arrêt de travail, qu’il soit d’origine professionnelle ou non professionnelle, ouvre droit à l’acquisition de congés payés pour […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne-Sarthe, conseil en agriculture, mesure agro-environnementale pour le maintien des systèmes herbagers ouverte sur l’ensemble de la région Pays de la Loire en 2024
Agriculteurs / Filière équine
2 mins de lecture

Une mesure agro-environnementale pour le maintien des systèmes herbagers ouverte sur l’ensemble de la région Pays de la Loire en 2024

Votre système d’exploitation est principalement basé sur l’herbe et vous souhaitez maintenir ou développer ces surfaces : cette nouvelle mesure […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne - Sarthe, conseil en agriculture,
Agriculteurs / Filière équine
4 mins de lecture

Des nouvelles aides pour les exploitations agricoles engagées dans des démarches de transition

Vous avez pour projet d’augmenter l’autonomie protéique de votre élevage ou de réduire votre usage en produits phytosanitaires ? La Région […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne-Sarthe, conseil en transition numérique, sauter le pas vers le zéro papier
Agriculteurs / Filière équine
8 mins de lecture

Sauter le pas vers le zéro papier, pourquoi maintenant ?

Qui parmi nous n’a jamais ouvert un document, rempli un formulaire ou vérifié une facture directement depuis son smartphone, sa […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne-Sarthe, conseil en fiscalité, pour déclaration revenus 2023
Agriculteurs / Filière équine
4 mins de lecture

Déclaration des revenus 2023 : lancement de la campagne

La campagne de déclaration en ligne des revenus pour l’année 2023 est officiellement ouverte depuis le jeudi 11 avril 2024. […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne-Sarthe, conseil en agriculture, aide exploitations bio en difficulté
Agriculteurs / Filière équine
4 mins de lecture

Aide pour les exploitations BIO en difficulté

Le Ministère de l’Agriculture a ouvert le 25 mars dernier un dispositif d’aide pour les exploitations en agriculture biologique qui […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne-Sarthe, conseil en droit social, heures supplémentaires et contingent annuel
Agriculteurs / Filière équine
4 mins de lecture

Heures supplémentaires et contingent annuel : mode d’emploi

Le contingent annuel représente le nombre d’heures supplémentaires (au-delà de 35h par semaine) effectuées par an et par salarié. Le […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne-Sarthe, partez en formation, osez service de remplacement agricole
Agriculteurs / Filière équine
2 mins de lecture

Vous partez en formation, osez le service de remplacement agricole

Exercer votre métier dans de bonnes conditions, faire évoluer votre système d’exploitation, participer à la dynamique des territoires : le […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne - Sarthe, conseils en fiscalité, location meublée touristique, réforme reportée
Artisans / Commerçants / PME
2 mins de lecture

Loueurs de meublés de tourisme : réforme suspendue

L’administration fiscale vient de publier une instruction qui suspend la réforme fiscale des locations meublées de tourisme inscrite dans la […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne-Sarthe, conseil en fiscalité agricole, ouverture campagne remboursement TIC 2024
Agriculteurs / Filière équine
3 mins de lecture

Ouverture de la campagne de remboursement de la Taxe Intérieure de Consommation 2024

Les exploitants agricoles, mais également les entrepreneurs de travaux agricoles et forestiers, ont droit à un remboursement partiel de la […]

En savoir plus
Voir tous nos articles

Les  derniers avis de nos followers

Réactivité compétences suivi des dossiers.

Lewellyn Argain

Entreprise de très bon conseil, que ce soit juridique ou comptabilité.

Amélie Tek

Inscrivez-vous à notre Newsletter et restez informé !