Nouveaux dispositifs de la loi partage de la valeur

Publié le 24 janvier 2024

download
print

La loi partage de la valeur qui a été publiée au Journal Officiel du 30 novembre 2023, prévoit de simplifier et généraliser les dispositifs pour les entreprises. Faisons le point sur ces nouveaux dispositifs applicables.

1er dispositif : Obligation de partage de la valeur dans les entreprises de 11 à 49 salariés

Instauration de manière expérimentale et durant 5 ans, d’une obligation de mise en place d’un dispositif de partage de la valeur si les conditions suivantes sont réunies :

  • Toutes les entreprises ayant un effectif d’au moins 11 salariés et de moins de 50 salariés ;
  • Réalisation d’un bénéfice net fiscal au moins égal à 1% du CA pendant 3 exercices consécutifs ;
  • Ne pas avoir un des dispositifs suivants : participation, intéressement, abondement à un PEE, PEI, ou PER ou PPV.

Particularités pour les entreprises ne déclarant pas un résultat net fiscal

Coopératives de mutuelles, sociétés d’assurance, fondations ou associations loi 1901, les conditions cumulatives sont les suivantes : 

  • effectif d’au moins 11 salariés et de moins de 50 salariés ;
  • réalisation d’un résultat excédentaire au moins égal à 1% de leurs recettes pendant 3 exercices consécutifs ;
  • n’ayant en place aucun des dispositifs suivants : participation, intéressement, abondement à un PEE, PEI ou PER, PPV ;
  • Le dispositif doit être prévu par un accord de branche étendu.

Si ces conditions sont réunies, l’employeur aura le choix de mettre en place un des dispositifs de la valeur suivants : intéressement, ppv, participation, abondement à un plan d’épargne salariale.

2ème dispositif : Bénéfice exceptionnel = obligation de négociation

Les entreprises concernées : 

  • Entreprises de plus de 50 salariés qui disposent au moins d’un délégué syndical ;
  • Entreprises qui sont tenues de mettre en place un dispositif de participation (ayant plus de 50 salariés durant 5 exercices consécutifs).

Dans le cadre de la négociation d’un accord de participation ou d’intéressement :
Les entreprises soumises à la participation doivent négocier sur la définition d’une augmentation exceptionnelle de leur bénéfice net fiscal et les modalités d’un partage de la valeur avec les salariés lorsqu’elle survient (C. trav. art. L 3346-1).

Les critères de définition incluent notamment :

  • la taille de l’entreprise et le secteur d’activité ;
  • la survenance d’opérations de rachat d’actions de l’entreprise suivie de leur annulation si ces opérations n’ont pas été précédées d’Attribution Gratuite d’Actions (AGA) aux salariés (C. com. art. L 225-197-1 s. et L 22-10-59 s.)  ;
  • les bénéfices des années précédentes ou les événements exceptionnels externes à l’entreprise intervenus avant la réalisation du bénéfice.

Particularités

Obligation de négocier avant le 30 juin 2024 pour toutes les entreprises ayant déjà un accord de participation/intéressement au 29 novembre 2023 afin de faire évoluer le dispositif et ainsi répondre à cette nouvelle obligation.

En revanche, sont dispensées de négocier : 

  • les entreprises dont l’accord de participation/d’intéressement comporte déjà une clause spécifique sur les bénéfices exceptionnels ;
  • les entreprises dont le régime de participation est plus favorable que la formule légale.

Les partenaires sociaux doivent prévoir dans l’accord, les modalités de partage en cas d’une augmentation exceptionnelle du bénéfice, selon les hypothèses suivantes :

  • un supplément de participation ou d’intéressement si l’entreprise est dotée d’un accord ;
  • l’ouverture d’une nouvelle négociation pour instaurer l’intéressement s’il n’existe pas ;
  • un abondement à un plan d’épargne salariale ;
  • Une prime PPV.

Évolution de la participation pour les entreprises de moins de 50 salariés

Dispositif expérimental et ce durant 5 ans qui va permettre aux entreprises de moins de 50 salariés n’ayant pas d’obligation de mettre en place la participation et de négocier ce dispositif en dérogeant à la formule légale de participation.

Cet accord de participation dérogatoire peut être mis en place :

  • soit par application d’un accord de participation conclu au niveau de la branche : adhésion par accord ou par décision unilatérale (C. trav., art. L. 3322-9) ;
  • soit en concluant un accord de participation
    • par convention ou accord collectif de travail ;
    • par accord entre l’employeur et les représentants d’organisations syndicales représentatives dans l’entreprise ;
    • par accord conclu au sein du comité social et économique ;
    • ou par un projet d’accord de l’employeur ratifié à la majorité des 2/3 du personnel.

Des questions, un conseil ?

✏️Aïcha MEDJAHED – Responsable Juridique
Service Social chez Cerfrance Mayenne – Sarthe

Nos  derniers articles

Cerfrance Mayenne-Sarthe, conseil en droit social et paie, La fin de l'aide au recrutement des contrats de professionnalisation
Agriculteurs / Filière équine
3 mins de lecture

Fin de l’aide au recrutement des contrats de professionnalisation

Afin de réaliser des économies, le Ministère du Travail a supprimé l’aide de 6 000 € maximum accordée aux employeurs […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne -Sarthe, conseil en agriculture, comment réduire l'empreinte carbone de votre exploitation agricole
Agriculteurs / Filière équine
4 mins de lecture

Comment réduire l’empreinte carbone de votre exploitation agricole ?

Vous êtes agriculteur et vous souhaitez réduire l’empreinte carbone de votre exploitation ? Pour y parvenir, différents paramètres sont à prendre […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne-Sarthe, conseil en droit social et paie, congés payés et arrêts de travail : nouvelle loi
Agriculteurs / Filière équine
4 mins de lecture

Congés payés et arrêts de travail : nouvelle loi publiée !

Désormais, chaque arrêt de travail, qu’il soit d’origine professionnelle ou non professionnelle, ouvre droit à l’acquisition de congés payés pour […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne-Sarthe, conseil en agriculture, mesure agro-environnementale pour le maintien des systèmes herbagers ouverte sur l’ensemble de la région Pays de la Loire en 2024
Agriculteurs / Filière équine
2 mins de lecture

Une mesure agro-environnementale pour le maintien des systèmes herbagers ouverte sur l’ensemble de la région Pays de la Loire en 2024

Votre système d’exploitation est principalement basé sur l’herbe et vous souhaitez maintenir ou développer ces surfaces : cette nouvelle mesure […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne - Sarthe, conseil en agriculture,
Agriculteurs / Filière équine
4 mins de lecture

Des nouvelles aides pour les exploitations agricoles engagées dans des démarches de transition

Vous avez pour projet d’augmenter l’autonomie protéique de votre élevage ou de réduire votre usage en produits phytosanitaires ? La Région […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne-Sarthe, conseil en transition numérique, sauter le pas vers le zéro papier
Agriculteurs / Filière équine
8 mins de lecture

Sauter le pas vers le zéro papier, pourquoi maintenant ?

Qui parmi nous n’a jamais ouvert un document, rempli un formulaire ou vérifié une facture directement depuis son smartphone, sa […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne-Sarthe, conseil en fiscalité, pour déclaration revenus 2023
Agriculteurs / Filière équine
4 mins de lecture

Déclaration des revenus 2023 : lancement de la campagne

La campagne de déclaration en ligne des revenus pour l’année 2023 est officiellement ouverte depuis le jeudi 11 avril 2024. […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne-Sarthe, conseil en agriculture, aide exploitations bio en difficulté
Agriculteurs / Filière équine
4 mins de lecture

Aide pour les exploitations BIO en difficulté

Le Ministère de l’Agriculture a ouvert le 25 mars dernier un dispositif d’aide pour les exploitations en agriculture biologique qui […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne-Sarthe, conseil en droit social, heures supplémentaires et contingent annuel
Agriculteurs / Filière équine
4 mins de lecture

Heures supplémentaires et contingent annuel : mode d’emploi

Le contingent annuel représente le nombre d’heures supplémentaires (au-delà de 35h par semaine) effectuées par an et par salarié. Le […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne-Sarthe, partez en formation, osez service de remplacement agricole
Agriculteurs / Filière équine
2 mins de lecture

Vous partez en formation, osez le service de remplacement agricole

Exercer votre métier dans de bonnes conditions, faire évoluer votre système d’exploitation, participer à la dynamique des territoires : le […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne - Sarthe, conseils en fiscalité, location meublée touristique, réforme reportée
Artisans / Commerçants / PME
2 mins de lecture

Loueurs de meublés de tourisme : réforme suspendue

L’administration fiscale vient de publier une instruction qui suspend la réforme fiscale des locations meublées de tourisme inscrite dans la […]

En savoir plus
Cerfrance Mayenne-Sarthe, conseil en fiscalité agricole, ouverture campagne remboursement TIC 2024
Agriculteurs / Filière équine
3 mins de lecture

Ouverture de la campagne de remboursement de la Taxe Intérieure de Consommation 2024

Les exploitants agricoles, mais également les entrepreneurs de travaux agricoles et forestiers, ont droit à un remboursement partiel de la […]

En savoir plus
Voir tous nos articles

Les  derniers avis de nos followers

Réactivité compétences suivi des dossiers.

Lewellyn Argain

Entreprise de très bon conseil, que ce soit juridique ou comptabilité.

Amélie Tek

Inscrivez-vous à notre Newsletter et restez informé !